Empowerment féminin: le désir d’entreprendre

Des défis à surmonter

Nous vivons dans une ère technologique, constamment parsemée d’innovations. La France n’est pas en reste puisqu’elle est aujourd’hui une des premières niches à start ups mondiales. Cependant, le paysage entrepreneurial reste à 80/100 masculin. Les femmes sont en effet, la principale source de talent non exploité. Difficulté de financements, obligation de prouver leur légitimité, manque d’information… Comment peuvent-elles s’imposer dans un univers patriarcal?

empowerment féminin: les femmes aussi entreprennent

Les chiffres clés choc

Les chiffres sont à première vue décourageants, cependant ils démontrent également que la tendance à l’égalité est au beau fixe. En effet, les créations d’entreprises fondées par des femmes nécessiteraient moins de fonds, seraient plus justes dans leur besoin de trésorerie et parviendraient mieux à gérer leur budget, ce qui convainc de plus en plus les investisseurs. C’est un véritable empowerment féminin qui se produit puisque les chiffres des financements de projets féminins ont plus que triplé depuis 2014, de quoi garder espoir !

Des success stories féminines de plus en plus nombreuses

Leetchi, Gemmyo, Tag Walk, Balinea, Aime… et bien évidemment FOR ME LAB ! Autant de start-up lancées et dirigées par des femmes qui prouvent que l’empowerment féminin donne lieu à de belles histoires.

empowerment féminin: les femmes aussi peuvent entreprendre

 L’empowerment féminin chez FOR ME LAB

Avec deux femmes à la tête de l’entreprise,FOR ME LAB est un exemple parfait d’empowerment au féminin. Amies depuis la faculté, et après une carrière professionnelle passionnante, Géraldine et Jordane ont sauté le pas ! La start up lancée en Juin 2016 répond aux besoins d’accéder plus facilement au sur-mesure et à l’artisanat, tout cela dans une démarche éco-responsable chère aux créatrices.

Pour vous, nous les avons interrogées sur leur processus de création.

Qu’est ce qui a été à vos yeux, le plus difficile dans la création de votre start up ?

Se lancer. Quand on ne fait pas partie d’une famille d’entrepreneurs mais plutôt d’une famille de professeurs, disons que c’est un pas encore plus difficile à faire !
Et puis je devais quitter une situation financière confortable, avec 3 enfants à charge.
Ce qui est le plus difficile, c’est évidemment le risque qu’on prend et qu’on fait peser à son entourage. Et si ça se passait mal ?
Créer une entreprise était un projet que je mûrissais depuis des années… et puis un jour, l’envie est plus forte que tout.

L’envie de donner un sens à son travail, de s’accomplir. On n’a qu’une vie, il ne faut pas regretter.

empowerment féminin: les femmes aussi peuvent entreprendre

Avez-vous ressenti des difficultés particulières liées au fait d’être une femme ?

Non! Nous avons intégré l’incubateur WILLA dont l’objectif est justement d’encourager les femmes à entreprendre et nous étions entourées d’ondes positives et de bienveillance. Mais le fait d’être une femme change la façon d’aborder l’entrepreneuriat. Nous sommes plus guidées par la passion et l’intuition. On est du genre à bosser comme des folles et à prouver qu’on est légitimes. Nous avançons parfois à un rythme différent mais pas forcément moins bien que les hommes!

Pour vous, qu’est-ce que la réussite ?

Aujourd’hui je me sens épanouie dans un travail qui est en phase avec mes valeurs. C’est pour moi l’essentiel.
Je suis déjà fière d’avoir fait naître et évoluer un projet assez unique en son genre, et de l’avoir construit avec mon associée  et amie Jordane.
Nous continuons à faire grandir l’équipe et c’est une étape essentielle de bien savoir s’entourer.
Je considérerai que nous avons réussi le jour où l’entreprise sera devenue rentable et que l’équipe pourra se passer de nous !

empowerment féminin: les femmes aussi peuvent entreprendre

Être une femme n’a jamais été un frein, c’est d’ailleurs presque un avantage.

Qu’est ce qui a été à vos yeux, le plus difficile dans la création d’une start-up ?

Le plus difficile, c’est de ne pas trop de poser trop de questions. D’avancer sans douter. De se fier à ses intuitions. Il y a mille choses à faire, à penser. Il m’a fallu apprendre à lâcher prise pour ne pas me demander systématiquement: « ai-je fait le bon choix? cette décision était-elle la meilleure? ».

Avez-vous ressenti des difficultés particulières liées au fait d’être une femme ?

Être une femme n’a jamais été un frein, c’est d’ailleurs presque un avantage. Il y a tellement peu de femmes dans l’écosystème, ou en tout cas de femmes visibles, que j’ai l’impression qu’être une femme peut aussi être une manière d’émerger!
Ceci étant dit, je pense que les difficultés ou les limites sont souvent plutôt celles qu’on se met à nous même. Vais-je pouvoir tout concilier? Monter sa boite n’est-il pas un choix trop égoïste vis-à-vis de mes proches, ma famille. Des questions que les hommes ne se posent (peut-être) pas!

Pour vous qu’est ce que la réussite ?

La réussite, c’est faire ce que l’on aime et pouvoir en vivre. Se dire que FOR ME LAB a passé le cap des 3 ans, a pu embaucher ses premiers salariés, c’est une vraie fierté.

Laissez une réponse